Assurance auto temporaire : qu’est-ce que c’est ?

Assurance auto

Selon le code de la route, tous les véhicules terrestres doivent obligatoirement faire l’objet d’une police d’assurance. Toutefois, il y a des situations où les assurances classiques qui couvrent le véhicule à l’année ne conviennent pas à toutes les voitures, ni à tous les chauffeurs. En effet, certains conducteurs ne le sont que de manière sporadique et leurs autos ne sont pas constamment sur les routes. De ce fait, ils peuvent bénéficier d’une souscription à une assurance de courte durée pour sécuriser un trajet de courte durée et exceptionnel.

Code de la route : qu’est-ce qu’une assurance auto temporaire ?

L’assurance temporaire est un contrat qui lie l’assuré et la compagnie pendant un délai d’un jour à trois mois. Sur le site web www.assurance-voiture-temporaire-provisoire.com, il est proposé une formule de police d’assurance auto spécifique, destinée aux personnes qui conduisent rarement leur voiture pour se déplacer. Ce ne sont guère de grands conducteurs : ils prennent le volant à l’occasion, d’où le contrat temporaire. Ces rares occasions peuvent être un déplacement lié à l’exercice du métier comme se rendre à une conférence, assister à un congrès, etc. Un contrat temporaire peut aussi être appliqué pour couvrir une visite inhabituelle : déplacements pour raisons familiales ou médicales, etc. Il peut également être sollicité pour une assurance auto, afin de se déplacer sereinement lors de vacances, ou pour le déplacement d’un véhicule en transit dans le territoire français ou bien destiné à l’exportation. Enfin, si le propriétaire décide de prêter votre voiture à un proche pendant moins de trois mois, il est possible de souscrire à une assurance spéciale. La mise en fourrière de la voiture peut pareillement être une raison de contracter une assurance de courte durée. Dans le cadre d’une telle police d’assurance, l’assuré peut demander une couverture d’un jour, de quelques jours, quelques semaines voire deux ou trois mois : c’est entièrement à sa guise et en fonction de ses besoins.

Sécurité au volant : comment adhérer à une assurance automobile temporaire ?

A l’instar de toute assurance, une assurance de moins de trois mois couvre la garantie pour responsabilité civile. La garantie de responsabilité civile est en effet le minimum exigé par la loi pour une police d’assurance de courte durée. Ainsi en cas d’un accident avec préjudice matériel ou physique, l’assurance est tenue d’indemniser les victimes. Bien évidemment, des prestations supplémentaires sont évidemment envisageables, à la demande du client. Par exemple, il peut demander à bénéficier d’une assurance en cas vol, de home jacking ou bien pour une assistance en cas de panne, etc. Il est possible, mais toutefois bien rare, de demander une assurance tous risques dans un contrat aussi spécifique. Pour adhérer à cette police d’assurance, les documents à fournir par le chauffeur auprès de la compagnie sont : une copie du permis de conduire, une copie de la carte grise de la voiture, ainsi que le relevé d’information. En l’absence de ce relevé, on peut faire une déclaration sur l’honneur, à communiquer à la compagnie d’assurance. Faites appel à un courtier spécialisé pour vous orienter dans les choix de police et pour obtenir un devis rapide sur Internet.

Peut-on être exclu d’une assurance courte durée et pourquoi ?

Oui, il y a bien des circonstances où l’assurance auto de moins de trois mois n’est pas possible pour un conducteur. Par exemple, certaines compagnies d’assurance n’accordent pas l’assurance courte durée aux chauffeurs âgés de plus de 75 ans. Ce, même si ces derniers sont excellents au volant. Ensuite, pour les moins de 75 ans qui veulent souscrire à une telle police d’assurance, ils doivent n’avoir fait aucun sinistre responsable, ni écopé d’une assurance malussée, durant les trois dernières années. En effet, si pour une voiture assurée utilisée quotidiennement, un malus peut augmenter la prime d’assurance de 25 %, en cas de contrat temporaire, il est carrément un motif d’exclusion. Ainsi, une assurance provisoire est accessible, mais dans la mesure où les risques peuvent être importants, les mesures d’exclusions peuvent être toutes aussi strictes.

Une assurance automobile temporaire est plus chère : pourquoi ?

Une assurance à l’année comme il s’en fait habituellement, est affirmativement moins onéreuse qu’une assurance provisoire. C’est un écart tarifaire qui s’explique. En fait, en cas de sinistre responsable dans une assurance automobile temporaire, l’indemnisation et la prise en charge sont les mêmes que s’il s’agissait d’une assurance classique. Donc, quelle que soit la durée du contrat, l’assureur est tenu d’assumer les risques de la même façon. Ensuite, la compagnie d’assurance qui couvre un assuré en courte durée ne connaît pas forcément ce dernier au même titre que ses assurés habituels : il s’engage donc pour un conducteur dont il n’a pas une bonne connaissance des antécédents ni du comportement au volant. C’est un angle mort qui accroît sensiblement le risque routier et donc, explique la hausse du prime d’assurance. Enfin, la compagnie d’assurance envisage les mêmes éléments pour tous ses assurés : état de la voiture, ancienneté du permis de conduire, zone géographique où la voiture sera utilisée, etc. Comme dans toute assurance, ces informations peuvent influer la probabilité du risque au volant. En résumé, le service d’assurance provisoire est plus cher car les risques sont d’autant plus importants. Il est toutefois recommandé de toujours faire une comparaison des tarifs, pour obtenir la meilleure proposition possible. Faites appel à votre courtier dès maintenant.

Choisir un bon assureur dans le Havre
Bénéficier des meilleurs conseils en matière d’assurance en ligne