Impôts en Suisse : tout savoir

Impôts en Suisse

Le système d’imposition en Suisse fait souvent parler de lui. Et pour cause, il peut offrir certains avantages pour les étrangers qui viennent s’y installer. Mais alors, est-il également avantageux pour les Suisses eux-mêmes? Dans cet article, apprenez-en plus sur les différents impôts suisses.

Les impôts en Suisse

En Suisse, il existe plusieurs formes d’impôts : les impôts directs comme l’impôt sur le revenu ou encore la TVA, mais aussi des prélèvements indirects comme ’impôt sur la fortune.

L’impôt sur le revenu

Comme tous les pays européens, les Suisses doivent s’acquitter d’un impôt sur le revenu. Contrairement à de nombreux autres pays, la Suisse n’est pas passée au prélèvement à la source pour ses natifs. Chaque année, ils doivent ainsi déclarer leurs revenus de l’année précédente. Seuls les résidents / travailleurs étrangers sont prélevés à la source.

 

Le montant de l’impôt sur le revenu a un taux variable, en fonction du canton dans lequel vous habitez. En moyenne, il est de 40% dans le pays. Pour connaître votre taux d’imposition et avoir une estimation de votre impôt, l’Administration Fédérale a mis en place un simulateur fiscal.

La taxe sur la valeur ajoutée

En Suisse, il existe un impôt direct : la TVA. Celle-ci s’élève à environ 7,7% pour la plupart des biens et des services. Les produits d’usage quotidien comme les denrées alimentaires, les médicaments ou encore les revues et journaux, sont à un taux réduit de 2,5%.

L’impôt sur les possessions et les dépenses

Certaines personnes peuvent être imposées en Suisse, par rapport à leur véhicule ou s’ils sont propriétaires de chiens, par exemple. Cette taxation dépend principalement des cantons et s’appelle l’impôt sur les possessions et les dépenses.

L’impôt sur la fortune

La Suisse met également en place un impôt sur la fortune. Celui-ci concerne les personnes qui perçoivent en moyenne plus de 50 000 CHF (environ 46 500€) par an. Son taux est là aussi variable, en fonction du canton de résidence. Cet impôt est progressif et se situe entre 0,24% et 3,39%. Plus d’informations sur ce site