Quels sont les soins qui peuvent être réalisés par les pharmaciens ?

Contrôles-de-tension

Les missions confiées aux pharmaciens ne se résument pas à la préparation et la dispensation de médicaments prescrits par les médecins généralistes ou spécialistes. Elles vont bien au-delà et prévoient notamment la possibilité de réaliser certains soins courants.

 

Cette mission tend à s’amplifier dans le cadre de la restructuration du système de santé prévue par le plan Ma Santé 2022 qui vise à faciliter l’accès aux soins dans tout l’Hexagone. La crise sanitaire de la Covid-19 a également renforcé le rôle du pharmacien. Focus sur les différents soins qui peuvent être administrés par les pharmaciens à ce jour.

Les soins de premier recours

Conformément à l’article L5125-1-1-A du Code de la santé publique, les pharmaciens contribuent aux soins de premier recours. Ils peuvent délivrer des conseils pharmaceutiques et conseiller à la personne, le cas échéant, un traitement ne nécessitant pas de prescription médicale. Ce dernier ne fait pas l’objet d’un remboursement par la Sécurité sociale ni par les complémentaires santé.

 

Les pharmaciens peuvent également réaliser des contrôles de tension, de glycémie ou des tests bactériologiques pour identifier, par exemple, la présence d’une angine.

 

Si le pharmacien estime que les symptômes décrits par le patient nécessitent un avis médical, il le réoriente vers un médecin généraliste ou spécialiste.

 

Bon à savoir : les pharmaciens peuvent assister les médecins dans le développement des téléconsultations

Depuis la signature d’un avenant n°15 à la convention médicale, les pharmaciens peuvent proposer des téléconsultations au sein de leur officine. Pour cela, ils mettent à la disposition du patient un plateau technique permettant ces consultations dématérialisées et se chargent de contacter le médecin pour le compte du patient.

 

La vaccination contre la grippe saisonnière

Depuis un arrêté du 23 avril 2019, les pharmaciens peuvent effectuer des vaccinations contre la grippe saisonnière. Cette vaccination est toutefois limitée à un certain nombre de personnes.

 

Toute personne majeure éligible à la vaccination peut se rendre directement à l’officine et se faire vacciner sur simple présentation d’un bon de prise en charge. Le pharmacien peut la vacciner sans qu’elle ait besoin de consulter au préalable un médecin, excepté si la personne présente des antécédents de réaction allergique sévère à l’un des composants du vaccin.

Les pharmaciens ne sont cependant pas habilités à vacciner les personnes mineures contre la grippe saisonnière. Seuls les médecins, sages-femmes et infirmiers sont autorisés à le faire sur prescription médicale.

Un rôle de choix dans le dépistage et la vaccination contre la Covid-19

Les pharmaciens se sont vus confier un rôle de premier ordre dans le cadre de la crise sanitaire. Depuis le 17 octobre 2020, ces derniers peuvent réaliser des tests antigéniques en officine ou dans des barnums aménagés en face afin de faciliter le dépistage de la maladie. Les tests peuvent être réalisés par des préparateurs en pharmacie et des étudiants ayant validé leur première année d’étude, sous le contrôle du pharmacien.

 

Les pharmaciens font également partie des professionnels qui pourront réaliser, dans les prochaines semaines, des vaccinations contre la Covid-19. La profession est en attente d’un décret qui viendra préciser le public concerné et les modalités de cette vaccination. La Haute Autorité de Santé (HAS) s’est déclarée favorable à l’administration par les pharmaciens du vaccin Astra-Zeneca dans sa stratégie vaccinale publiée le 2 février 2021.

 

La tendance est au renforcement du rôle des pharmaciens en matière de soins. Il est probable que, dans les années à venir, d’autres soins puissent être réalisés par ces professionnels de santé.

 

Impôts en Suisse : tout savoir